Archives pour la catégorie Vie New Yorkaise

La marche des femmes 2018 à NY

Le beau temps était de retour ce week-end, j’ai donc décidé d’aller faire un tour dans l’Upper West Side. J’avais une liste en tête des différents endroits que je voulais visiter et j’étais déterminée à tout faire. Comme je l’ai mentionné dans un article précédent, le métro est un cauchemar le week-end, et c’est encore pire quand il y a une manifestation en ville. Il faut être vraiment courageux et un peu fou pour se rendre quelque part. Lorsque je suis sortie de la station Colombus Circle, il y avait une foule gigantesque. J’ai compris très rapidement que j’avais choisi le mauvais jour pour découvrir l’Upper West Side, mais je n’avais pas fait tout ce trajet pour rien. La marche des femmes ne pouvait qu’être une expérience intéressante. J’ai donc décidé de reprendre le métro et de me rendre au musée d’histoire naturelle sur la 81 rue, où du haut des marches, je pouvais avoir une meilleure vue sur ce qui se passait. De gauche à droite, je pouvais voir des milliers et des milliers de personnes. Des femmes, mais aussi des hommes et beaucoup d’enfants. Certaines personnes portaient des bonnets roses et d’autres des bonnets avec les couleurs de l’arc-en-ciel. Tout le monde semblait porter un signe de protestation contre Donald Trump. Cette manifestation à New York était l’une des 250 manifestations similaires prévues dans le monde ce week-end.

Il est important pour moi de prendre le temps et d’essayer de vous expliquer ce qui se passe au pays du rêve américain. Il est important de comprendre ce qui se passe ici et comment cela affecte notre vie quotidienne. Étant expatriée et résidente permanente ici, je n’ai pas le droit de vote. Je comprends tout à fait pourquoi, mais cela ne m’empêche pas de donner mon avis: ce président fait de notre vie un enfer. Normalement, je ne parle pas souvent de politique, voir jamais, parce que je pense que la politique comme la religion est un sujet très personnel et difficile à discuter avec d’autres personnes. Les gens ont tendance à devenir très émotifs et presque irrationnels et cela peut ruiner une amitié ou même diviser des familles.

Quand je suis arrivée sur le lieu de la manifestation, je pensais que cet événement était pour le mouvement #MeToo. Je suis sûr que vous avez tous entendu parler de ce nouveau mouvement. Peu importe d’où vous venez et quels que soit vos sentiments sur ce sujet, il est évident qu’il y a un mouvement massif à travers le monde pour obliger les hommes puissants à reconnaître leurs actes d’agressions sexuelles sur les femmes. Comme nous le savons tous, le Président Américain a été accusé par plus de 10 femmes d’agressions sexuelles.

Cependant, j’ai aussi remarqué qu’il y avait beaucoup de pancartes sur ce qu’ils appellent les Dreamers (Rêveurs) et les immigrants que le Président veut bannir. Les Dreamers, si vous ne connaissez pas, sont des enfants qui ont été amené aux États-Unis illégalement par leurs parents alors qu’ils étaient trop petits pour faire leur propre choix. Ces enfants et familles se sont très bien intégrés dans la société et ont construit des vies dont ils peuvent être fiers. Pour moi, en tant qu’expatriée, je trouve les actions du Président méprisables et quelque peu désespérées.

Ce ne sont que deux des nombreux sujets pour lesquels les gens protestaient. Il y avait aussi des milliers de personnes qui étaient là ce week-end pour d’autres raisons, que ce soient les Dreamers, les victimes de harcèlement sexuel, l’égalité des salaires, le droit à l’avortement, le fameux travel ban… pour n’en nommer que quelques-unes. Il est donc possible de dire que la majorité des Américains en ont marre et sont frustrés par ce qui se passe dans leur pays. Quelle que soit la raison qui les a amenés à manifester en ce beau jour de janvier, ils se sont tous retrouvés pour faire entendre leurs voix, ce qui est pour moi le principe fondamental de la vie dans un pays démocratique.

Ce président semble vivre dans sa propre émission de téléréalité. Selon le bureau du maire de NY, il y avait plus de 120 000 personnes dans les rues de Manhattan, ce week-end. Vous pouviez ressentir l’énergie et le désir de faire bouger les choses, c’était une expérience incroyable. Tout le monde était festif, énergique et excité alors qu’ils manifestaient contre des problèmes graves. Ils avaient tous l’air heureux de pouvoir rencontrer et partager des points de vue similaires. En marchant à côté de cette foule, je pouvais ressentir cette union entre ces inconnus.

Je n’aime pas les foules et honnêtement, je n’ai jamais participé à une manifestation auparavant. Cette marche était une première pour moi et le fait que ce soit dans mon pays d’adoption l’a rendu encore plus spéciale et instructive. Depuis que Trump a été élu, écouter les informations est épuisant, il ne s’arrête jamais. Comment un homme comme Trump peut-il s’élever au niveau de président dans une des plus grandes démocraties du monde ? Quel genre d’exemple sont les Américains pour le reste du monde? Comment un homme accusé d’agressions sexuelles par plus de 10 femmes peut être élu Président ? Les Etats-Unis représentent le rêve américain. L’idée que si vous travaillez dur et que vous respectez les règles, tout peut être possible. Malheureusement, au cours de cette dernière année, cet idéal a changé. Je me suis sentie fière de participer à ce rassemblement avec d’autres citoyens américains. Il est évident que le Président actuel essaie de nous diviser, que ce soit par la religion, l’ethnicité ou la politique. Cela faisait du bien de se retrouver et de ne pas se sentir si seul face à tous ces changements. Certaines photos que j’ai prises en disent long, prenez un moment pour regarder les visages de ces gens et lire leurs pancartes et revendications. Je suis tout simplement contente d’avoir pu vivre cette expérience.

 

IMG_0883IMG_0905IMG_0904IMG_0902IMG_0894IMG_0889IMG_0892IMG_0890IMG_0888IMG_0887IMG_0880IMG_0881IMG_0896IMG_0899IMG_0901IMG_0886

Le Black Friday aux USA

Pour ceux qui ne connaissent pas, le terme Black Friday (vendredi noir) fait référence au lendemain de Thanksgiving. Ce jour si particulier lance officiellement la saison de fêtes de fin d’année. Plusieurs centaines de personnes font la queue, la nuit et dans le froid à l’extérieur des grandes enseignes dans l’espoir d’être bien positionnées  (quand les portes ouvrent à 4h du matin) pour profiter des plus grosses soldes de l’année. Si vous êtes assez déterminé, vous pouvez trouver de très bons rabais, de 20% à 60% de réduction selon les magasins. Malheureusement, vous devez passer votre Thanksgiving (si vous vivez ici) dans une file d’attente avec de parfaits inconnus, en vous gelant les fesses (oui, il fait froid ici). Dans certains cas, vous pourriez même avoir à vous battre avec quelqu’un pour cette magnifique robe ou TV que vous vouliez plus que tout. Je pense que vous voyez de quoi je parle, on a la même chose en France en période de soldes. Tout cela semble très cliché, mais la tentation de faire des économies sur certains produits est très grande.

Je suis une femme qui ne peut pas dire non aux bonnes affaires. Je travaille dur toute l’année, j’épargne autant que je peux pour ce jour précis et je me prépare à toute cette folie plusieurs semaines à l’avance. J’ai même une liste, pour éviter de faire des achats qui ne sont pas essentiels. J’ai aussi souvent une liste de cadeaux de Noël. Malheureusement, cette année, j’ai attrapé la grippe et il était impossible pour moi de sortir de la maison et faire la queue pendant plusieurs heures avec de la fièvre. J’admire le courage, la patience et la ténacité des personnes qui font la queue en plein milieu de la nuit.

Cette année, j’ai donc fait la plupart de mes achats en ligne (internet est mon sauveur), et j’ai pu acheter presque tout ce qui était sur ma liste. Parmi les nombreuses choses que j’ai acheté, j’ai trouvé un sac à dos pour mon mari qui valait 130$ et je l’ai payé 50$, ce qui est l’une de mes plus belles réussites cette année. J’ai aussi acheté un lit pour mon chien d’une valeur de 120$ et j’ai payé 60$ seulement et un manteau d’hiver d’une valeur de 150$ pour seulement 80$… Inutile de vous dire que j’étais assez fière de moi. Après un peu de recherche, j’ai réalisé que les promotions en ligne n’étaient pas aussi bonnes que celles en magasin. Evidemment, les enseignes essaient d’attirer le plus de monde possible dans leur magasin. Y a-t-il une grande différence entre les rabais en ligne et en magasin ? oui.

Au cours de ces dernières années, la tendance est de plus en plus tournée vers les achats en lignes. La commodité combinée aux prix réduits fait qu’il est difficile de résister. Cependant, les magasins sont confrontés à de réelles menaces et les détaillants essaient maintenant d’attirer les clients avec des soldes de plus en plus attrayantes. Le fait que j’étais clouée au lit et que j’ai pu obtenir ce que je voulais en faisant des économies significatives sans quitter mon appartement est l’une des raison pourquoi le shopping en ligne est en plein boom.

La Black Friday Mania ne se passe pas seulement aux US. Des pays comme la France, le Canada, Le Royaume-Uni et le Mexique, suivent la tendance.

En 2010, Small Business Saturday (le samedi suivant Black Friday), a été fondé pour aider à promouvoir les magasins locaux et la vie de quartier. Le lundi suivant, est le « Cyber Monday » c’est comme le Black Friday, mais sur internet, vous y trouverez certainement les mêmes promotions que le vendredi précédent.

Avez-vous déjà fait Black Friday à NYC? Si oui, quelle était votre plus belle trouvaille ?